vendredi 25 octobre 2013

Victor Von Graff, il a planté la forêt

Victor Von Graff, il a planté la forêt


Victor Von Graff - GoToDonetsk

Victor Von Graff

Il a fallu plus de 20 à Victor Von Graff (1820-1867) pour faire d'une partie de la steppe de Donetsk une épaisse forêt. Merci pour cette région de Donetsk qui a une forêt artificielle unique qui est aussi la plus grand au monde (plus de 2.500 hectares). La forêt Velikoanadolsky est située dans le rayon Volnovakhsky de la région de Donetsk. C'est le «poumon vert» de la région de Donetsk. En 1843, Von Graff a commencé à planter des arbres quand il était un jeune homme. Il est né en "Volhynie" (au Nord-Ouest de l'Ukraine). Son père était allemand et sa mère était italienne, mais Victor von Graff lui-même se faisait appelé "un cosaque ukrainien".

Après avoir été diplômé de l'Institut des forêts de Saint-Pétersbourg, il a travaillé en tant qu'assistant du responsable de la forêt dans la province Yekaterinoslaskaya (région de Donetsk à l'heure actuelle). Sa tâche de poing était d'explorer le territoire et d'identifier un site pour planter la forêt. Et il a choisi le "déserté le plus aride : Velikoanadolskaya.

Von Graff a recueilli des graines d'arbres dans les villages locaux et les a planté avec ses assistants. Puis il a protégé les jeunes plants des lièvres et des criquets. Mais sur le territoire, il y avait des plantes sèches et les jeunes arbres sont morts à cause de vents chauds. Et Victor Von Graff a planté des arbres, encore et encore, en choisissant des espèces d'arbres qui pourraient survivre à la chaleur. C'étaient des chênes, des érables, des frênes, des tilleuls et des pins ... Aujourd'hui plus de 600 espèces de plantes peuvent être trouvées dans la forêt de Velikoanadolsky, et 37 d'entre elles sont protégés par la loi.

Victor Von Graff a ouvert un observatoire et une école pour les spécialistes de la forêt, dans le secteur forestier. Il a dû travailler sans jours de repos et souffrait de gros problèmes dans le but d'élever la forêt. Il est dit que lorsque Victor Von Graff partait pour Moscou (Russie), en réponse à l'invitation, il a donné des étreintes chaleureuses à ses arbres comme s'ils étaient ses amis proches.